Quand faire recours aux TCC de groupe

Publié le : 06 août 20153 mins de lecture

La psychothérapie comportementale de groupe permet d’aider les personnes en mal être, à mieux vivre les situations de groupe qui peuvent poser problème. Ce mode de traitement corrige les troubles psychiques pouvant se manifester dans les relations d’une personne avec son environnement familial, social ou professionnel.

Un psy comportementaliste peut intervenir pour soigner ces troubles pouvant se manifester dans les relations d’une personne avec son environnement familial, social ou professionnel. Les troubles psychiques ont des répercussions importantes au quotidien et nuisent au bon déroulement des relations avec les autres. Lorsqu’au sein de son environnement, une personne éprouve des difficultés à trouver sa place, à manifester son affirmation de soi, il peut s’installer progressivement un isolement, lié à un sentiment d’exclusion et de frustration. Cet isolement peut aggraver les troubles psychiques dont une personne est affectée. La situation de groupe devient souvent une source de malaise et provoque un mal être chronique. Les TCC de groupe doivent aider à mieux vivre cette situation. C’est en se confrontant aux difficultés de la relation à autrui que l’on peut comprendre ce qui est en jeu dans cette relation. Chacun individu détient en lui une fonction auto-soignante innée. On constate souvent qu’il suffit de se concentrer sur un sujet donné pour oublier une souffrance, pour être mobilisé, à l’écoute d’un autre ou des autres. Cet oubli momentané de sa souffrance peut se reproduire et favoriser un travail de compréhension de cette souffrance. Telles sont les bases du fonctionnement de la majorité des groupes thérapeutiques. Une personne souffrante peut aider une autre personne souffrante également grâce à la compréhension réciproque. Dans certains cas, le trouble dont on se sent atteint isole. Il donne le sentiment d’être seul face à des problèmes insurmontables et empêche d’imaginer une possible solution. En évitant l’isolement et grâce à la confrontation aux autres, le patient parvient à apporter un soutien avec une diminution de sa propre souffrance. Ce sont les premiers pas de la démarche de psychothérapie comportementale. L’écoute des autres, au lieu d’affaiblir le sentiment de sa propre existence, peut au contraire provoquer un renforcement du sentiment d’existence et amener les personnes en souffrance à mieux savoir se défendre face à ce qui, jusque là leur semblait menaçant dans une telle situation. C’est ainsi que l’oubli momentané de sa propre souffrance favorise le travail de compréhension. Cette technique constitue la base de fonctionnement de la plupart des groupes thérapeutiques.

——————————————————————–

Pour aller plus loin :

therapie-comportementale-cognitive.com/phobie–tcc/

fr.wikipedia.org/groupe_cognitivo-comportementale

Plan du site